Daily Archives: May 14, 2012

De quel côté peut basculer la France ? ou au moins son internet ?

Posted by Fred on May 14, 2012
humeur, internet / No Comments

En ces temps de changements à la tête de l’état, je ne pouvais pas manquer de faire un parallèle sur la présidence de la France et la gestion du .fr.

Pour résumer la situation, à l’heure actuelle, on peut enregistrer des noms de domaine correspondant au territoire Français qui se finissent en .fr, .gp, .re, .gf, .yt, .pm, .mq, .wf.

Ces extensions correspondent à la France et aux territoires d’outre Mer (ultramarin). Deux territoires ne sont pas actifs pour l’instant :  .sl et .mf  (pour Saint Berthelémy et  Saint Martin côté francophone).

 

Elles sont pour l’instant gérées par plusieurs sociétés (registre) qui se chargent d’attribuer les noms en passant (ou non) par des prestataires (registrars) et en leur donnant des règles plus ou moins restrictives (présence locale ou pas) .

 

Il y a 2 ans, l’état français avait mis en place un décret désignant l’Afnic, l’association qui gère le .fr et dont je suis membre du conseil d’administration pour la gestion du .fr et .re. Manque de chance, le décret a été déclaré anticonstitutionnel (voir mon article alors). Depuis, l’état français et ses ministères ont buché, travaillé, pour remettre en place un cadre légal.

C’est désormais fait, avec un décret paru l’an dernier et qui déclenchait un appel d’offre pour toute la gestion de l’internet du territoire.

(et qui en plus permettait l’ouverture aux européens) .

Le 11 Mai était la date l’imite pour déposer les candidatures et l’Afnic a candidaté pour les 11  extensions (voir leur communiqué de presse) . Il y a quelques autre concurrent (http://www.frnic.fr/ ), on murmure qu’Openregistry (qui gère aussi le .sx, autre partie de Saint Martin) se porterait aussi candidat. Et on imagine que les gestionnaires du .gp ou .mq vont candidater à leur succession.

Il y a donc un risque de changement à la tête de l’internet français. Un risque minime, certes. Mais existant.

L’Afnic a un grand support de la part de la communauté internet, une grande expérience, et en tant que registrar, même si tout n’est pas toujours parfait, je n’ai aucune envie de refaire mon code !  Et surtout, si on pouvais éviter le syndrome Free avec des noms de domaine qui ne pourraient marcher que la journée en heures creuses, ce serait parfait. Je ne suis pas abonné Free. Je suis un pigeon. Une personne qui gère une boite et qui sait que tous les services ont un coût. Hébergement ou téléphone.  Et qui accepte de payer plus pour avoir une fiabilité.

Et je milite donc pour un prix plus haut pour les noms de domaine. Ne banalisons pas le nom de domaine. Il a une valeur, en terme de propriété intellectuelle, en terme technique.

Bref, pour l’instant, l’Afnic a de forte chance de garder le .fr et d’autres extensions, en raison de son poids et de son expérience et de la qualité des gens qui y travaillent. En revanche, l’état devra choisir entre deux axes :

-consolider le secteur en attribuant tout à l’Afnic

– Favoriser la concurrence, pour le prochain appel d’offre dans 5 ans, en donnant la gestion de certaines extensions à des acteurs ‘start up’ pour qu’ils apprennent à devenir grands …

Et ensuite, enfin nous pourrons enregistrer nos .tf et .mf !

Wait and see … Réponse avant le 30 juin …