Monthly Archives: September 2012

Chinoiseries, Chung Guo, .中国 et casse-tête chinois.

Posted by Fred on September 16, 2012
culture, humeur, internet / No Comments

La Chine fait rêver. On peut y voir un pays mystique, un endroit mystérieux, des ennemis futurs qui vont nous envahir, les représentants d’une sagesse qu’on devrait atteindre en occident ou tout simplement des gens qui vivent à l’autre bout de la terre.

Et quand on se représente la Chine comme un pays structuré et organisé, c’est probablement vrai. Et je me garderai de faire de généralisations. Quoique … dans notre monde des noms de domaine, nous avons en général affaire, à Mailclub, lorsque nous voulons enregistrer des noms, à une organisme central par extension.

 

L’organisme central pour le .fr est l’Afnic. C’est une association née de l’Inria et de chercheurs barbus il y a 25 ans. Et elle reste influencée par l’état, ce qui est discutable, mais au moins sa gouvernance est stable (à quelques détails juridiques prêts). Et avec une gouvernance stable, on peut travailler de façon, stable. Recevoir des infos, claires  99%, demander le détail qui manque et développer telle ou telle nouvelle fonctionnalité.  C’est le cas partout en général.

Sauf dans certains pays…  et si l’Afnic peut compter sur 60 personnes, parfois, c’est une personne qui doit gérer l’extension dans son pays en marge de sont travail actuel, sans budget et parfois avec un intérêt nul de la part de son gouvernement. Dans ce type de cas la, on est vraiment dépendant de l’humeur de l’interlocuteur. Je pense à la Namibie. Une personne. Qui suivant son humeur vous dira oui ou non.

Heureusement, au Mailclub on sait comment la prendre. C’est ca aussi mon job quand je voyage : parler à ces gens pour pouvoir résoudre des problèmes futurs (ou éviter qu’ils ne se produisent.

C’est pour celà que je suis parti à Hong Kong cet été : présenter Mailclub, prendre contact, en complément de ce que les équipes avaient fait en amont. Et parfois je me heurte à une incompréhension. La traduction perd des sens, les sourires sont la, mais on se perd parfois dans les méandres d’une discussion. Problème culturel, qu’il me faut résoudre par plus de voyages, chouette.

Mais quand même, si on regarde la gestion du .cn, ou du .中国, je me dis qu’il y a des choses bizarres. Culture ? Censure ? Internet en Chine n’est pas si simple … Saviez vous qu’il y a 3 ans les noms en .cn représentaient la troisième extension dans le monde ?

Chacun pouvait enregistrer, sans documents, sans contraintes, un .cn. Parfait…. Alors on a vu paraître des problèmes associés à ce type d’extensions :  un peu de cybersquattting (compliqué à combattre) pus aussi un aspect positif :  la liberté totale d’expression. On pouvait enregistrer un nom, sans donner son vrai nom, sa vraie adresse et mettre en ligne un site critiquant le gouvernement.

Ca, cela posait problème. Alors le gouvernement a décidé en quelques jours de lancer une campagne d’épuration. De vérification, de changements de règles. Et nous avons du nous adapter (ainsi que les autres registrars). Et le nombre de .cn est tombé très bas, comparativement à la population du pays (surtout si on compare le ratio Noms / Habitant entre la Chine et les Pays Bas).

Nous nous étions fait à cela, mais c’est désormais reparti : chacun peut avoir son .cn mais à condition de valider certains papiers … Et les informations des trois derniers mois ont changé plusieurs fois, les dates ont fluctué. Bref, si pour nos clients tout s’est bien passé et que l’info a été relayée, ce qui se passe en cuisine est hardcore ! Une interface de test disponible 3 jours avant le lancement, des messages d’erreur qui veulent dire qu’il n’y a pas d’erreur’, des interfaces de contrôle qui ne sont pas encore prêtes …  On sent une culture de travail différente. Après tout, 3 jours pour développer un outil, c’est un temps court si on dispose de 1000 développeurs 24/24.

Bref, j’ai passé un week end parfois frustrant, mais a priori tout va bien. Et je peux dire fièrement que Mailclub a participé à la Sunrise à la seconde près … sans en être sur (aucun message de confirmation) ! Et ce n’est pas fini. Prochaine date : les titulaires de marque ont jusqu’au 29 Octobre pour profiter d’une priorité …  Demain, debrief.