Est ce que le son est bon ? who cares !

Posted by Fred on June 03, 2012
humeur, Musique
levellers 2011

Avez vous déjà vécu un concert de rêve, attendu depuis des mois ? Vous avez pris votre place à l’avance, prévu une baby sitter, vous êtes parti en avance, tout se présente pour le mieux.

Une salle un peu vide, qui se remplit au fil de la première partie, il fait beau, rien ne peut venir gâcher la fête …

Tous les amis sont là, pour assister à cet événement. Mudhoney, groupe d’il y a vingt ans revient d’entre les morts, distribuer ses riffs à Marseille. J’ai même ressorti mon t-shirt de l’époque pour l’occasion (à peine déformé, quasi sans trous). Et nous sommes tout un tas de quarantenaires à attendre….

Le concert débute, un morceau pour se chauffer, un deuxième pour se dérouiller puis… le son vous prend, s’empare de vous et vous allez vivre 1 h 30 en équilibre parmi des sons, des lumières, jusqu’à éventuellement devenir une onde dont la fréquence se cale sur le groupe.  Moment rare, car il suffit parfois de peu pour rater le train du concert. Ce timing serré qui fait qu’on adhère ou pas.

J’ai adoré. J’ai pris le train en pleine face, et en suis descendu épuisé mais heureux. Peu importe la chaleur, le son, les gens.

Et pourtant, si vous êtes un obsédé du son, un peu blasé, il est toujours possible de se plaindre, de ne pas entrer dans la danse, de se trouver des tas de raisons de rester immobile. On peut aussi ne pas aimer. Pas de soucis. Mais, si vous voulez du son propre allez voir Phil Collins. Et il faudra aussi ne plus s’extasier sur le son garage des 60’s, ce son asthmatique et aigu qui faisait le charme de toute une scène de kids enragés. C’est la même chose ici : seule compte l’énergie, la sueur. Il n’y a pas de place pour un son parfait.

Mudhoney s’est nourri de larsens, de caves insalubres et d’effets guitares. Et j’adore. Quitte à passer pour le benêt béat de service : la vie est pourtant simple : A fond !

PS:  il y 21 ans je voyais Mudhoney avec Goons, pour un festival de Reading bien rempli. RIP my friend.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *